Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J’ai découvert ce concept en formation de formateur. J’en donnerai une définition par une représentation personnelle : j’utiliserai la position de deux corps.

Tout d’abord un accompagnement se fait à deux. Celui qui accompagne et celui qui se fait accompagné. C’est un travail à deux.

La position de l’accompagnateur ne peut pas être devant où il tire celui qui l’accompagne et s’épuise. Comment développer l’autonomie de la personne si elle est tirée et tenue ? Il en est de même si le formateur est à l’arrière. S’il doit pousser pour faire avancer la personne, le travail n’aura pas d’efficacité.

Le formateur doit se trouver à côté de la personne. Marcher ensemble, tout en s’adoptant à l’allure de la personne accompagnée. Contrairement aux deux postures précédentes, il est inutile de tenir la main de la personne pour la tirer ou la pousser. Cette attitude permet de garder une distance professionnelle.

Dans la (dé)marche de travail, il est important de souligner l’attitude de formateur :

                -être à l’écoute, sans jugement, et sans réponse toute faîte,

                -partir du questionnement de la personne,

                -analyser sa tâche (théories sur l’activité et l’action humaines),

                -rappeler les règles professionnelles et les confronter au vécu la personne.

 

La conséquence pour le celui qui accompagne est d’être accompagné également pour analyser sa démarche de travail et sa posture (cf Ethique) L'Ethique

Tag(s) : #Accompagner en formation