Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je me rendais à une formation sur la coopération et je me demandais, tout en conduisant, si les chauffeurs (je n'ai pas dit "chauffard") coopéraient avec les uns avec les autres.

Après cette première journée de formation, je dirai que parfois "oui" et parfois "non"...

Cette question touche d'abord la morale. Je dirais que c'est l'énoncé de règles connues qui sont dans ce cas présent le code de la route.

Vient ensuite la question éthique que je définirai de la manière suivante : intentions positives et agissements constructifs qui en résultent dans ma relation à l'autre.

Un autre aspect très important dans la coopération sont les valeurs. Quelles sont-elles sur la route ?

Ainsi, en fin de journée de formation, je me disais que certains situations montrent que les conducteurs coopèrent alors qu'à d'autres moments c'est la compétition.

Ainsi celui qui fait une "queue de poisson", ou l'autre qui double par la droite tout en slalomant entre les voitures montre des comportements qui ne sont pas coopératifs.

Par contre, l'autre jour, devant la maison, où il y a eu accident (pas grave) j'ai pu assister une scène coopérative : certains conducteurs se sont arrêtés pour prévenir la police, d'autres se sont occupés du conducteur, deux conductrices (jeunes) se sont chargées de la circulation. Il s'est créé une entraide spontanée.

Pour en revenir à ma question initiale, je ne sais pas s'il y a une réponse définitive. Au regards des éléments théoriques, tous les conducteurs doivent connaître le code. La question est de savoir si l'éthique y est présente. Je vous laisse voir ...

Tag(s) : #Coopérer